amour et rencontres

 

Hit-Parade

Divination

Astrologie
Astro-bebe
Astro-couple
Astro-chinoise
Astro Rencontre
Tarot
Horoscope
Numérologie
Prénoms
Cartes
Biorythmes


Magie

Bases
Règles
Grands Noms
Outils
Blanche
Noire
Runes
Anges
Spiritisme


Services

Perdre du poids
Témoignages
Télécharger
Livres à lire
Sondage
Chat
Livre d'or
Forum
Me contacter


Partenaires

Acceuil
Liens
Partenariat
Récompenses

Votez pour moi 

Classement de sites... Inscrivez le vôtre !


VOTEZ POUR CE SITE

 

L'écriture automatique

 

L'écriture automatique n'est pas en tant que telle un phénomène paranormal. Ce terme désigne en fait le genre d'écriture inconsciente souvent utilisée par les psychologues eux-mêmes comme technique libératoire qui permet de faire émerger rêves, désirs, de l'inconscient. Les psychologues limitent l'écriture automatique à l'altemance des personnalités stratifiées communes à tous, ne se manifestant que sous certaines conditions. Les parapsychologues envisagent avec cette technique, l'in-tervention du paranormal comme efllet de la dissociation psychique du sujet introduit dans une nouvelle di- mension. Les spirites eux, placent l'écriture automatique parmi les moyens de communication avec des entités désincamées de difllérents niveaux moraux; ceci est contrôlable par l'étude du niveau du message obtenu. Il est certain que le psychologue, le parapsychologue et le spirite ont tous trois de bonnes raisons pour adopter cette méthode.

 

S'il est vrai qu'une grande partie des communications obtenues par le biais de l'écriture automatique ne représente que l'archéologie de l'inconscient, on peut néanmoins observer certains contenus qui parviennent à la surface avec une matrice paranormale claire (communications télépathiques, phénomènes extra-lucides, de pré-connaissance et de rétro-connaissance). On retrouve fréquemment dans la littérature paranormale des cas qui confirment aussi l'intervention d'une véritable entité qui est différente du sujet qui écrit: ce sont les cas de xénoglossie, d'écriture spéculaire (lisible uniquement quand elle est reflétée par un miroir) ou de nouvelles obtenues à proposde défunts à une très grande distance du lieu de l'expérience. Ces phénomènes présentent des caractéristiques très proches de la graphie du trépassé que le médium ne connaît d'ailleurs pas. Celui qui s'intéresse à l'écriture doit accomplir une lourde tâche qui implique objectivité, lucidité, et simultanément une grande souplesse mentale lui permettant de séparer le grain de l'ivraie. Vous pourrez remplir des cahiers avec de simples contenus inconscients, puis identifier parmi ceux-ci des phénomènes paranormaux. Puis plus rien pendant une certaine période et de nouveau on a une communication spirite intéressante.

La pratique de l'écriture automatique ne demande aucun investissement: une pièce calme (ou un pré, un bois, un rocher désert), une feuille de papier, un crayon. Pour la première fois, il faudrait comme le suggère Allan Kardek, un plan sur lequel appuyer le coude et l'avant-bras. Détendez-vous, visualisez la vague bleue qui coule dans votre corps. Créez un vide mental. Petit à petit, vous sentirez dans le bras une sensation de pesanteur, votre main au-dessus de la feuille commencera à trembler. Saisissez doucement le crayon; certains auteurs suggèrent de le placer entre le pouce et l'index, mais tous les systèmes qui conviennent à l'expérimentateur sont possibles. Très vite, le crayon guidé par le mouvement inconscient du bras commencera à tracer des bâtons, des cercles, des gribouillis, des signes incohérents qui avec le temps et lapratique quotidienne (15 à 20 minutes consécutives) se transformeront en lettres, syllabes, mots, périodes.Vous ressentirez peut-être durant l'expérience une sensation d'engourdissement de votre bras: la main qui écrit sera froide et si on la pique, vous n'éprouverez aucune douleur. Laissez-vous aller: vous entrez dans une phase de transe légère qui est favorable à la communication spirite. Les caractéristiques les plus communes du message sont la signature et le changement des caractères graphologiques. Qu'il s'agisse de votre "deuxième personnalité" ou d'entités désincamées, vous remarquerez souvent qu'à des noms ou à des sigles différents,correspondent différents modes d'expression, différents termes qui vous sont peut-être étrangers, différentes façons de disposer les lettres et des mots de différentes formes graphiques et dimensions. Vous continuerez pendant quelque temps à recevoir des messages identiques qui porteront la même signature et qui auront les mêmes caractéristiques. Puis soudain, la forme et le contenu du message changeront, laissant ainsi supposer la naissance d'un nouveau rapport avec une nouvelle entité, puis une autre encore. Ne cherchez pas à les influencer. Contentez-vous d'observer. Naturellement, si vous vous apercevez que cet exercice vous trouble, qu'il vous fatigue. ou qu'il vous inspire de l'inquiétude ou de la mauvaise humeur, abandonnez-le. Dans ce cas vous êtes peut-être trop sensible ou trop pauvre en énergie. Une règle qui peut être adoptée par tous consiste à faire un exercice de respi- ration profonde pendant quelques minutes afin de récupérer vos forces perdues.

 

Il existe deux formes dilllérentes d'écriture automatique: l'une totalement inconsciente qui exige un état de vide mental total car la conscience du pratiquant ne doit absolument pas intervenir lors de la communication. L'autre, consciente et moins sûre, est une forme d'écriture inspirée dans laquelle agit le médium qui entend des mots et les phrases qu'on lui dicte, il est poussé par une impulsion inexplicable à créer qui se traduit dans une graphie dilllérente de la sienne. Les cas de peinture automatique sont intéressants, mais plus rares.

 

On assiste alors à l'exécution parfaite d'oeuvres d'art par des sujets qui d'habitude, durant leur existence consciente, ne sauraient même pas tracer un cercle régulier ou encore à des compositions musicales, des sonates et des symphonies composées et exécutées en transe par des médiums totalement incapables une fois éveillés de faire la distinction entre un "do" et un "mi".

 

Source : Le Grand Livre des Sciences Occultes de Laura Tuan